Le delirium cause une surcharge de travail au personnel infirmier de 60 minutes par patient


Cette étude réalisée dans une unité de soins intensifs cardiaques est très instructive. On y confirme une fois de plus que les benzodiazépines, les contentions physiques, les appareils contraignants (par exemple un tube naso-gastrique) et l’hypoxie sont parmi les facteurs les plus fréquemment associés au delirium. Mais ce qui est particulièrement pertinent est le fait que les chercheurs ont été en mesure de déterminer que pour chaque nouveau cas de delirium, la charge de travail du personnel infirmier était augmentée de 1 heure par 24 heures. Ce résultat permet d’appuyer certains messages clés concernant le syndrome du delirium. D’abord, il est fondamental de mettre en place des interventions préventives du delirium tel que le propose le projet liberation. Il faut insister sur l’importance d’impliquer les proches pour favoriser la mise en application d’interventions simples qui permettent la prévention du delirium dès l’arrivée aux soins intensifs. On sait que le delirium se développe généralement dans les 5 premiers jours de l’arrivée aux soins intensifs. Il faut donc être très proactif durant cette période. D’ailleurs, les proches sont en mesure de mettre en place des interventions préventives du delirium durant cette période et ainsi réduire de plus de 50% l’incidence du delirium (voir cette étude). Ceci n’est pas anodin étant donné que le delirium prolonge en moyenne de 4 jours l’hospitalisation. Ceci soulève aussi l’importance pour les gestionnaires de ces unités d’être soucieux d’ajuster la dotation infirmière lorsqu’il y a plusieurs cas de delirium afin de mieux refléter la charge de travail. Faut-il le rappeler, la dotation infirmière est un déterminant direct de la qualité des soins?

 

Programme de formation de type multimodal sur les soins aux aînés


Saviez-vous que dans le programme de formation, on retrouve des formations pour le personnel non clinique, de soutien et administratif afin d’expliquer les impacts de l’admission sur un résident. Cette même formation décrit les stratégies gagnantes pour atténuer les impacts de l’admission sur le bien-être et la santé des résidents et de leurs proches. Pour en savoir, suivre ce lien.

En lie avec cette publication, je vous rappelle que le programme comprend une formation complète sur le delirium.

Enfin, je rappelle aux abonnés que nous avons un webinaire-interactif d'une heure sur la maladie d'Alzheimer et les problèmes comportementaux à 14h aujourd'hui! À bientôt

 

Avez-vous visité le forum récemment?


Vous aimeriez en savoir plus sur les animaux de compagnie dans les CHSLD ou encore sur le camouflage des portes d’ascenseurs? Dans l’affirmative, je vous invite à vous rendre sur le forum de mon site web, car ceux-ci représentent les derniers sujets traités… Pour en savoir plus, suivre ce lien.

1 193 vues0 commentaire