top of page

Devriez-vous investir dans la création d’une salle Snoezelen dans votre milieu d’hébergement?

La gestion des troubles du comportement (SCPD) chez les aînés atteints de troubles neurocognitifs majeurs (TNCM) est un défi croissant dans tous les milieux d’hébergement. Avec l'augmentation constante de la proportion des résidents atteints de TNCM, les soignants recherchent constamment des méthodes innovantes pour améliorer la gestion des SCPD et la qualité de vie des résidents. L'une de ces méthodes est la thérapie Snoezelen, qui est devenue de plus en plus populaire dans le monde. Mais est-ce vraiment efficace? Une étude récente a comparé l'efficacité de Snoezelen à celle des "meilleures pratiques courantes" pour atténuer les SCPD. Les résultats? L’intervention à l’aide de la thérapie Snoezelen a été efficace pour réduire la fréquence des SCPD. Ceci appuie donc l’efficacité de cette approche… Mais lorsqu’on compare cette intervention avec les «meilleures pratiques courantes», il n'y avait aucune différence significative entre les deux interventions. Or, la création d’une salle Snoezelen exige de l’espace physique et des coûts de matériels qui peuvent aller au-delà de 15 000$. Cela soulève des questions sur la valeur économique de Snoezelen. C’est efficace, mais coûteux. D’ailleurs, ceci explique pourquoi une association suisse (ARPEGES) a créé un chariot multisensoriel (photo). En conclusion, si on revient à la question en titre, la réponse est : «ça dépend». En effet, le personnel du milieu d’hébergement doit peser soigneusement les avantages et inconvénients pour son organisation en tenant compte de son budget, du profil des résidents et de l’espace physique disponible. Si vous le pouvez, la salle Snoezelen (ou le chariot) constitue alors une option thérapeutique de plus pour les soignants, ce qui est non négligeable compte tenu de leurs défis quotidiens.


Bauer, M., Rayner, J., Tang, J., Koch, S., While, C., & O’Keefe, F. (2015). An evaluation of Snoezelen compared to ‘common best practice’ for allaying the symptoms of wandering and restlessness among residents with dementia in aged care facilities. Geriatric Nursing, 36(5), 462-466.

 

Programme de formation de type multimodal sur les soins aux aînés


Vous cherchez des formations pour optimiser votre milieu d’hébergement? Dans ce cas, la formation 3.13 : Le guide Phare : comment optimiser la réponse aux besoins des résidents des milieux d’hébergement est pour vous!

Le PHARE a pour but de décrire la façon optimale de répondre aux besoins des personnes atteintes de problèmes cognitifs. Il permet d’établir la qualité d’un milieu de vie ou de soins pour ces personnes.


Les objectifs généraux de PHARE sont de décrire les pratiques attendues concernant:

  • L’approche des intervenants

  • Les pratiques de gestion

  • Le design du milieu de vie


En s’appuyant sur la littérature scientifique et les expériences internationales probantes, une liste de 14 catégories de qualité a été élaborée. L’ensemble de ces critères est à la base du guide PHARE. Il est possible d’utiliser ces critères pour créer un nouveau milieu de vie optimum ou encore pour évaluer un milieu existant. Ainsi, en évaluant comment un milieu de vie satisfait ces critères, il est possible d’identifier les forces du milieu de vie et les points à améliorer.


Pour en savoir plus, suivre ce lien.


 

Avez-vous visité le forum récemment?


Vous avez des questions sur les soins aux aînés? Les milieux d’hébergement? etc. Dans l’affirmative, venez les poser dans le forum! C’est l’endroit de prédilection pour échanger ensemble sur des enjeux qui nous préoccupent.


Pour en savoir plus, suivre ce lien.


 

1 071 vues

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page