Excès de mortalité de 35% chez les résidents qui n'avaient pas un proche aidant durant la pandémie


Personne ne doutait de l’importance des proches aidants pour le bien-être psychologique des résidents des milieux d’hébergement. Toutefois, je suis certain que nous étions plusieurs à sous-estimer leur importance pour leur santé physique et leur taux de survie. Plus que jamais l’isolement social est reconnu comme un facteur de risque pour la santé psychologique. Or, dans cette étude ontarienne réalisée auprès de plus de 67 000 résidents, les chercheurs ont démontré que les résidents qui n’avaient pas un proche aidant ont eu un excès de mortalité de 35% en comparaison avec ceux qui avaient des proches aidants durant la pandémie. Je pense que ce résultat doit nous motiver à toujours faire plus de place aux proches des résidents dans les milieux d’hébergement. Il faut leur dérouler le tapis rouge, leur faciliter la vie lors des visites et mettre en place des stratégies pour qu’ils passent le plus de temps possible dans le milieu de vie. La santé mentale, mais aussi la santé physique des résidents s’en porteront mieux. Lire l’étude.


 

Programme de formation de type multimodal sur les soins aux aînés



Saviez vous que dans le programme de formation, on retrouve des vidéos de formations pour le personnel de soutien et administratif afin de développer une approche VIP pour les familles dans les milieux de soins? Pour en savoir plus, suivre ce lien.




 

Avez-vous visité le forum récemment?


Vous aimeriez en savoir plus sur les tests cognitifs chez les personnes non voyantes et la dotation équilibrée? Je vous invite à vous rendre sur le forum pour consulter les échanges sur ces sujets ! Pour en savoir plus, suivre ce lien.

1 458 vues1 commentaire