top of page

Ça vaut la peine de rénover les milieux d’hébergement!

On entend souvent dans les médias qu’il ne faut pas investir dans le béton! Je pense important de nuancer ce propos, car l’environnement des résidents a un impact sur leur bien-être. Une étude publiée dans le JAMDA souligne l'efficacité de la rénovation et du réaménagement de l’environnement physique sur la réduction des troubles du comportement chez les aînés atteints de troubles neurocognitifs majeurs. En modifiant l'environnement pour renforcer l'orientation temporelle, des résultats significatifs ont été observés, notamment une réduction notable des épisodes d’errance, de l’agitation/agressivité et une amélioration générale du comportement des résidents. Les modifications réalisées dans cette étude sont, entre autres, l'installation de tuiles au plafond imitant le ciel, la réduction progressive de l'éclairage nocturne, et l'augmentation de la lumière diurne.


Faut-il rappeler que les troubles du comportement affectent grandement la qualité de vie des résidents, provoquent du stress chez les proches et constituent l’un des plus grands défis dans les soins quotidiens? Ainsi, investir dans l’environnement physique, c’est aussi investir dans le bien-être des résidents, des proches et des soignants. En photo, vous avez l’exemple de la rénovation de la Maison l’étincelle à Verdun. J’avais eu le privilège de les conseiller pour cette transformation.




Vous aimeriez faire des rénovations? Voir cette formation qui explique en détails comment faire:

3.13 : Le guide Phare : comment optimiser la réponse aux besoins des résidents des milieux d’hébergement

 

Source : Bautrant, T., Grino, M., Peloso, C., Schiettecatte, F., Planelles, M., Oliver, C., & Franqui, C. (2019). Impact of Environmental Modifications to Enhance Day-Night Orientation on Behavior of Nursing Home Residents With Dementia. JAMDA, 20, 377-381.

782 vues

Comments


bottom of page