Commentaires du forum

Médication PRN
In Questions générales
Nancy Demers
04 juil. 2022
merci beaucoup
0
Administration MOCA et MMSE
In Questions générales
Nancy Demers
04 juil. 2022
merci beaucoup
0
Formulaire Examen clinique sommaire chez l'aîné
In Questions générales
Nancy Demers
03 nov. 2021
Bonjour M. Voyer et Mme Tremblay pour cette question qui m'interpelle beaucoup et dont j' avais toujours une interrogation, malgré les recherches et questions posées aux ordres professionnelles, suite à une situation sur la contribution de l'infirmière auxiliaire à l'évaluation clinique en lien avec la pertinence de la tâche. Si vous me permettez, je me permet de vous poser la question sur ce forum afin clarifier certaine information. Le contexte se réfère surtout à l'auscultation pulmonaire d'une personne âgée symptomatique en CHSLD par une infirmière auxiliaire. Personnellement en 20 ans de pratique j'ai jamais eu une infirmière auxiliaire qui avais ausculté un résident et dernièrement j'ai été témoin de cette situation qui m'a un peu ébranlée et par méconnaissance qu'une inf aux pouvait faire cette action et je n'était pas la seule à ne pas savoir que cette pratique pouvait être faite par une auxiliaire. Ce qu'on m'a dit c'est qu'une inf aux a le droit et les compétence pour faire une écoute des bruits pulmonaire sans pour autant dire qu'elle fait une auscultation car cette action d'auscultation faire partie de l'évaluation clinique de l'infirmière mais je trouve qu' on joue un peu après les mots mais bon..... À ce que j'entend dans votre réponse; 1- Est ce que cette inf aux doit avoir une formation supplémentaire pour faire ses actes selon le contexte cité d'évaluation clinique sommaire ( dont l'auscultation )ou cela fait partie de son cheminement de formation normal ? 2- Le dans contexte d'évaluation pulmonaire si elle écoute les bruits pulmonaires comment elle fait sa note d'évolution de cette action ? Et pour faire suite à votre réponse , je suis tellement d'accord avec vous concernant la pertinence des actes posés par une inf aux dans la contribution de l'évaluation clinique. Si Je peux me permettre dans un contexte de CHSLD ou une ASI ou infirmière est présente je ne comprend pas la pertinence qu'une infirmière aux. procède à une collecte de donnée donc une auscultation pulmonaire surtout avec une clientèle parfois difficile à évaluer dû à un TNCM et que nous par la suite devons refaire cette évaluation car on sais très bien que la clientèle en CHSLD ne sont pas toujours capable de bien exprimer leur symptômes. Personnellement sur le terrain l'encadrement sur les champs de compétence manque à ce niveau et les tâches s'interpose de plus en plus entre inf/asi et inf aux qu'il a une perte de temps importante. J'ai jamais été autant dévalorisé à travailler en CHSLD comme asi, le manque de personnel et les mauvaise structures nous permet plus de faire nos véritables tâches. nous sommes dans l'obligation de faire des tâches de PAB ou inf aux et je trouve que l'importance de notre rôle comme ASI/infirmière n'est plus. Quand une ASI passe de la médication , fait les toilettes des résidents qu'elle proportion nous reste à l'évaluation clinique et à la structure des soins ? Bref comment la qualité des soins ne peu pas être affecté? Voilà ceci m'a fait du bien de m'exprimer et en vous écoutant cela me permet de souhaiter qu'un jour les établissements mettrons en pratique vos merveilleuses recommandations qui me réjouissent d'être infirmière encore. Un grand MERCI
2
0
Ratio PAB et Agences
In Questions générales
N

Nancy Demers

Plus d'actions