Posts du forum

Julie-Alexandra Langué-Dubé
16 janv. 2022
In Questions générales
Bonjour à vous tous, Nous avons eu plusieurs questions sur l'utilisation des caméras et détecteurs acoustiques pour faire la surveillance des usagers sans personnel. Dans le contexte actuel de pénurie de main-d'œuvre et de risque important de bris de services essentiels, certains se questionnent à savoir si ces pratiques sont sécuritaires dans les quarts de nuit où il y a moins de tâches à réaliser. J'ai pris connaissance de la prise de position de la communauté de pratique sur l'utilisation de caméras et de détecteurs acoustiques comme outil clinique en milieu d’hébergement afin de répondre aux besoins auprès des aînés atteints de problèmes cognitifs. J'ai également consulté le rapport : Recourir aux caméras et aux détecteurs acoustiques pour accroître la sécurité et améliorer le bien-être psychologique des résidents atteints de problème cognitif. Selon ma compréhension, les caméras et les détecteurs acoustiques sont recommandés en complémentarité aux effectifs requis en fonction des besoins des usagers. Leur utilisation ne justifie pas une diminution des effectifs en place. Est-ce bien ça ? Vous a-t-on déjà questionné sur l'utilisation de ces technologies la nuit sur des unités à découvert où les besoins des usagers sont faibles ? Si oui, est-ce que vous ou votre comité vous êtes déjà positionné là-dessus ? De plus, pourriez-vous nous orienter vers des analyses ou réflexions sur des mesures alternatives afin de déterminer les effectifs à maintenir pour les quarts de travail de nuit notamment. Je vous remercie de votre soutien dans ce dossier Julie-Alexandra Langué Dubé
1
6
78
J
Julie-Alexandra Langué-Dubé
Plus d'actions